Le chiffre du mois: + 6% d'impôts locaux

Publié le par Olivet Alternative 2008-2014

 
Nul besoin de dons de voyance pour deviner qu'une augmentation d'impôts était inévitable pour financer le projet phare de ce mandat : la piscine.
La surprise fut la date. Au bout de 11 mois de mandat seulement, l'équipe de M. Saury a entériné au cours du dernier Conseil Municipal de février la décision d'augmenter de +6 % la fiscalité locale.
L'opposition unie a voté contre cette hausse.
Il est vrai que dans le contexte économique actuel, il paraissait inopportun d'alourdir encore la charge pour les ménages. L'AgglO s'en était déjà chargée quelque temps auparavant (+4 %).
Il convient également de rappeler le vote de l'augmentation de la Taxe Municipale sur l'Electricité en juillet 2008 (passée de 3 % à 8 % de la facture).

Pour illustrer notre propos, prenons un ménage moyen olivetain habitant un logement de 90 m² avec deux enfants :
- en 2001, il payait 678 € d'impôts locaux.
- en 2009 il paiera 1224 €... Soit, 80 % d'augmentation.

Au final, le contribuable trouvera l'addition bien salée.

Pourtant, le Maire déclarait  au cours de ce même Conseil Municipal qu'il était plus courageux d'augmenter les impôts que d'accroître la dette. Or, on aura bien les deux. La dette est aujourd'hui à 17 millions d'euros. À la fin du mandat, en 2014, elle atteindrait 28 millions d'euros. Quel courage y a-t-il à laisser une dette d'une telle ampleur à nos enfants !

Publié dans Municipalité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Sur l'"affaire" de l'eau à Olivet dont parle Pat Hibulaire, il faudra en effet que la municipalité clarifie pas mal de choses en regardant du côté du passé, du présent et surtout de l'avenir! <br /> Cette fâcheuse procédure en Conseil d'Etat dans laquelle la municipalité a eu grand tort de s'engager en s'opposant, comme CGE Veolia, à l'arrêt de la Cour d'Appel Administrative de Nantes, qui prenait en compte les intérêts des abonnés olivetains, a coûté à la commune des sommes "conséquentes" comme dit le Maire. Je lui ai demandé de préciser combien et comment: la réponse me viendra-t-elle avant le prochain Conseil municipal?<br /> Quel usage est-il désormais prévu pour ce (presque) million d'Euro provisionné à la suite du vote de décisions auxquelles le Gamo, Agpo et désormais Poces ont été les seuls à s'opposer constamment?<br /> Par ailleurs, puisque la procédure engagée par le Gamo, Pierre Plisson et Annick Flouret n'avait aucun caractère suspensif, la CGE Veolia a dû assurer toutes ses obligations contractuelles: le Conseil municipal et les Olivetains doivent pouvoir savoir si tel a bien été le cas...<br /> Enfin,le Conseil d'Etat ayant confirmé que le contrat en cours cessait d'être exécutable dans un délai de 20 ans à compter des décrets d'application des lois Sapin et Barnier, la commune doit entreprendre les études et démarches préparant les formes selon lesquelles le service public de distribution de l'eau sera assuré après cette échéance.
Répondre
P
@ maesmaker: tout le monde sait, y compris à Olivet, qu'une piscine est un gouffre déficitaire.<br /> Alors deux piscines : le comble du luxe ! Quand on prétend ne pas être une ville "riche" ! Trouvez l'erreur et surtout le moyen d'arriver à l'équilibre grâce à nos impôts.<br /> <br /> @Johann : 2015, c'est aussi la fin de la concession avec VEOLIA .<br /> La ville ne semble pas vouloir beaucoup communiquer sur le sujet. Elle n'est peut-être pas si fière de l'arrêt rendu par le Conseil d'État début avril. N'évoquer que le montant conséquent des frais de procédure pour cette affaire. C'est un peu court juridiquement parlant, de ne retenir que cela de cette "affaire" !! <br /> Accessoirement, peut-on nous dire combien cela nous a coûté d'aller au Conseil d'État?
Répondre
J
juste comme ça en passant, il n'y a aucune surprise au timing de l'augmentation des impôts... Qui s'en souviendra dans 6 ans ??? Voyons, il faut quand même bien se dire qu'aucune augmentation n'est possible dans les deux dernières années de mandat : l'objectif est quand même d'être réélu !!!<br /> <br /> On augmente les impôts aujourd'hui, on augmentera la dette dans quelques années, et on stabilisera le tout dans les dernières années du mandat, afin d'endormir les électeurs... Prochaine augmentation des impôts ? 2015 !
Répondre
D
J'ai eu l'occasion de discuter, il y a quelques semaines, avec le DGS d'une ville de la Banlieue Parisienne (75000 habitants environ), qui me confiait, un peu penaud, que chaque entrée à la piscine était subventionnée par la Municipalité à hauteur de 18 euros.<br /> "Il est vrai, ajoutait-il pour justifier ce record, que notre ville s'offre le luxe d'avoir deux piscines!"<br /> Toute ressemblance avec cette lointaine contrée serait évidemment fortuite ...
Répondre
U
Contribuable à Olivet, je ne suis pas tant choqué par l'augmentation des impôts que par la destination des dépenses.<br /> Etre plus solidaire en temps de crise est probablement une bonne idée, mais pas inscrite au Budget si on en croît le blog du Gamo.<br /> Investir en temps de crise est probalement une autre bonne idée, mais avec une priorité absolue pour les domaines qui sont appelés à servir la Communauté à l'avenir (infrastructures, développement économique, social, ...)<br /> Je gage qu'en 2015 Jean-Pierre Pernaut, s'il officie encore, pourra faire des gorges chaudes au sujet d'une piscine sportive, dédiée au water polo de compétition, mais dépourvue d'une équipe de water polo digne de ce nom, et située dans une Ville dont la politique, notamment fiscale, aura fait fuir les jeunes.<br /> Notre équipe municipale semble beaucoup plus prompte à singer les leaders politiques, sans en avoir la hauteur de vue, qu'à avoir une vision proprement locale de ce que veulent les Olivetains, de ce qu'ils peuvent raisonnablement se permettre aujourd'hui, et de ce qu'ils attendent que notre Ville soit demain.
Répondre